Interview photographe : Vincent Prévost

28 11 2009

Découvrez le talent de Vincent Prévost, photographe voyageur ou voyageur photographe, toujours à la recherche de nouvelles rencontres aux quatre coins du monde :

Bonjour Vincent, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis actuellement enseignant de Français Langue Etrangère dans une Université de Corée du Sud et je profite de mes temps libres pour développer une carrière parallèle en photographie.

Sikh - Vincent Prevost

D’où vous est venue la passion de la photo ?

Il y a tout juste 20 ans, j’étais encore au lycée et je voyais mon cours d’histoire sur la Guerre Froide complètement remis en question par les images de la Chute du Mur de Berlin à la télévision. Un peu naïvement, j’ai simplement pris un ticket Inter Rail et un appareil photo pour témoigner de l’histoire en marche et peut-être mettre à jour mon manuel de cours…

Oracle par Vincent Prevost

Que recherchez-vous lors de la prise de vue ?

Depuis, je garde toujours à l’esprit l’objectif de rapporter un témoignage de la diversité des destins et des environnements qui composent le monde dans lequel on vit. Lorsque je reviens en France et que je retrouve les gens à qui je tiens, je suis toujours sidéré par leur capacité à s’intégrer localement, à la faveur d’un certain détachement vis-à-vis des autres sociétés. J’espère, grâce à mes images, contribuer à rétablir ce lien…

Temple d'or par Vincent Prevost

Comment décririez-vous vos photos ?

Ainsi, je m’efforce d’accrocher des regards à l’aide de mes photographies. De plus en plus, j’essaie de « rentrer » dans mes portraits pour intensifier les regards et stimuler le dialogue entre le spectateur et le sujet. Mon but est que le spectateur se sente interpelé par tous ces regards « exotiques » auxquels il n’a peut-être pas encore pris le temps d’accorder son attention. Un regard est comme un paysage. On peut le décrypter de la même manière et développer une connaissance intime d’une facette d’une société étrangère si on y accorde l’attention qu’elle mérite.

Jeune femme kirghize par Vincent Prevost par Vincent Prevost

Jeune femme kirghize par Vincent Prevost

Pouvez-vous nous présenter une de vos photos que vous aimez particulièrement et nous expliquer votre choix ?

Par exemple, je peux citer le portrait en noir et blanc de cet homme rencontré sur un marché de Fayzabad, dans le Nord-Est de l’Afghanistan. Le cadrage serré, la composition de l’image, la netteté focalisée sur les yeux et la désaturation nous transporte immédiatement dans l’univers personnel de cet homme dont le destin est aux antipodes du notre. C’est un peu comme marcher dans la rue et croiser un inconnu qui nous suit du regard. On se sent obligé d’y répondre si on ne veut pas baisser les yeux. A priori, on interprète souvent cela comme une sorte de défi mais c’est en fait une invitation. Lorsqu’on s’attarde un peu sur l’attitude de cet Afghan, on y trouve avant tout de la candeur et de la générosité. Par ailleurs, en s’approchant d’un peu plus près, on peut même y distinguer mon reflet dans la pupille de ses yeux. A première vue ce détail ne saute pas aux yeux mais il est là et inconsciemment retient l’attention du spectateur jusqu’à ce que l’exploration de ce paysage humain révèle son « secret ». Une fois l’image révélée, le cheminement qui a conduit le spectateur à cette découverte a créé un moment d’intimité avec cet inconnu, par l’intermédiaire du photographe.

Portrait Afghan par Vincent Prevost

Vous avez voyagé aux quatre coins du monde, en quoi cela vous a fait évoluer dans votre façon de travailler ?

Parfois, je me demande encore si je voyage pour photographier ou si je photographie pour voyager. Pour moi, le voyage est indissociable de la photographie. A quoi bon voyager si on est incapable d’en ramener un témoignage et à quoi bon photographier si ce n’est pour resserrer les liens entre des cultures aux antipodes l’une de l’autre. Ainsi, j’essaie d’aller à la rencontre de peuples au quotidien de plus en plus éloigné du notre tout en affinant ma démarche photographique.

Goodbye Kashmir par Vincent Prevost

Quels sont vos meilleurs souvenirs photo ?

Les moments les plus intenses sont aussi souvent les plus courts et, en photo, cela se réduit souvent à une fraction de seconde ! Plus concrètement, j’aimerais attirer votre attention sur un petit diaporama réalisé à l’occasion d’une commémoration religieuse au Cachemire : voir le diaporama

Afin de prolonger l’intensité du moment, j’avais effectivement pour objectif de réaliser un diaporama auquel j’ajouterais une troisième dimension grâce à la prise de son. La cérémonie a duré tout un après-midi mais j’en garde principalement des souvenirs d’homme orchestre jonglant entre ses objectifs, les réglages du flash, le maniement de l’appareil photo et la protection de mon fragile enregistreur mp3. La ferveur des chants religieux et l’agressivité graphique des scènes de mortification déforment complètement notre perception temporelle.

Ce n’est qu’une fois rentré à l’hôtel (une barge sur le Lac Dal en l’occurrence) et que l’on essuie consciencieusement les gouttelettes de sang maculant le matériel que l’on prend conscience de ce que l’on a vécu… C’est précisément dans ces moments-là qu’on réalise où nous emmène la photographie et à quel point le filtre du viseur permet de dépasser les limites de ce que l’on est capable de regarder en face.

Muharram par Vincent Prevost

Vous résidez actuellement en Corée du Sud, quelles sont les raisons qui vous ont motivé et qu’est-ce que cela change dans votre pratique de la photographie ?

Mon expatriation en Corée du Sud n’est due au départ qu’à une simple opportunité professionnelle en tant qu’enseignant. Toutefois, le fait d’être basé en Asie et de disposer d’une longue période de vacances deux fois par an m’a permis de multiplier les opportunités de voyages photographiques.

Losar par Vincent Prevost

D’où vous vient votre inspiration (photographes, univers, sujets …) ?

Grâce à mes albums sur Flickr je communique quotidiennement avec une communauté dynamique de photographes souvent eux-mêmes très talentueux et toujours très cultivés dans le domaine. Les commentaires les plus élogieux comparent certains de mes portraits à ceux d’Edward Curtis et de Steve Mc Curry, ce qui est d’autant plus touchant car ce sont effectivement mes références. Toutefois, d’une manière plus réaliste, je fais confiance aux conseils d’Eric Lafforgue pour me professionnaliser.

Femme enfant par Vincent Prevost

Comment travaillez-vous (préparation, prise de vue, traitement des images) ?

La préparation d’un voyage commence en général par la lecture de guides de voyage. Puis je me mets à la recherche de dates clés (festivals, cérémonies…) sur Internet et d’images déjà publiées sur le sujet. Depuis mon voyage en Asie Centrale et en Afghanistan l’été dernier, je prends aussi contact avec des gens vivant sur place grâce à la communauté de www.couchsurfing.com et aux groupes Flickr.

De retour à la maison, je passe des heures devant Lightroom pour géotagger mes images, sélectionner, éditer, ajouter des mots-clés, des légendes, etc.

Petite reine par Vincent Prevost

Quel matériel utilisez-vous ?

On a beau dire, on a beau faire, la qualité du matériel ne peut être négligée lorsqu’on a la volonté de se professionnaliser. Ainsi, je suis équipé en objectifs Canon de série L, principalement des focales fixes à grande ouverture et d’un boîtier digital plein format.

J’aime bien aussi essayer du matériel très spécifique, comme des objectifs à décentrement, pour des utilisations plutôt inédites comme le portrait. Afin de faire évoluer un peu ma créativité, il arrive que je me fixe une contrainte technique, comme par exemple garder le 85mm à f/1.2 toute la journée.

Enfin, je mets un point d’honneur à enregistrer sur place les coordonnées GPS de toutes mes images.



Sadhu par Vincent Prevost

Quels conseils donneriez-vous à un photographe qui débute ?

Investir ! Mais pas seulement de l’argent, ce serait trop simple et rationnel… A mon avis, le plus important est de s’investir personnellement : en temps, en disponibilité mentale, en implication lors des prises de vue, se lever tôt et se coucher tard… Pour progresser, il est aussi nécessaire de ne pas négliger la recherche documentaire sur les destinations et l’évolution des techniques photos. Bref, cela signifie aussi qu’il faut évaluer ce que l’on est prêt à sacrifier…

Par ailleurs, chacun doit se trouver un style, aussi bien dans le choix de ses sujets que dans sa pratique photographique. Idéalement, il faudrait que chacune de nos images porte notre signature, en terme de style et de sujet ; mais là ça devient un peu difficile à expliquer avec des mots…

Quels sont vos projets en cours ?

L’Inde et la Malaisie en hiver puis la Papouasie en été. Si jamais certains de vos lecteurs se trouvent dans la région, ce sera un plaisir de faire leur connaissance !

Où peut-on retrouver vos photos et suivre votre actualité ?

J’ai un blog que j’essaie de maintenir à jour… http://pvince.wordpress.com/ Vous y trouverez des articles et des liens vers mes galeries.

Récemment une de mes images a été remarquée par Volker Lensh, du magazine allemand Stern ; ça fait toujours plaisir : voir les images

A part ça, venez donc visiter ma galerie sur mabellephoto.com : voir la galerie

Droit dans les yeux par Vincent Prevost

Avez-vous des artistes préférés parmi ceux présents sur mabellephoto.com ?

Bruno Morandi est un exemple pour tous les apprentis photographes voyageurs. J’aime beaucoup les images du Maroc de Christian Lermytte. Les paysages de Philippe Sainte-Laudy ont aussi tout de suite retenu mon attention. Ils dénotent d’une grande maîtrise technique et d’un coup d’œil très inspiré. Enfin, il y a mon ami Dirk Schlottmann dont les portraits de shamans coréens en transe sont absolument fascinants.

Retrouvez toutes les photos de Vincent Prevost sur : galerie de Vincent Prévost

Retrouvez les autres interview : Serge Ramelli


Actions

Information

15 responses

8 12 2009
Karine L

Magnifiques photos !
Ces portraits sont d’une telle intensité qu’on ne peut décrocher notre regard de ces visages si… vivants…
Vincent sait vraiment donner une réelle intensité aux photos qu’il prend et comme il le dit si bien, il tient à ce que le public  » rentre dans ses portraits « . Eh bien, c’est chose faite. Chaque fois que je regarde ses clichés, je suis happée par la personnalité qui s’ouvre à moi, je voyage, je partage…
Bref, vous l’aurez compris, je suis conquise par le sublime travail de ce grand photographe-voyageur ou l’inverse.
Encore un grand bravo à toi, Vincent, et continue de nous faire partager cette ouverture vers le monde au travers de tes photos.

8 12 2009
Vincent

Merci 100 fois pour ton commentaire Karine! Tu as tout compris de ma démarche 🙂

8 12 2009
lecleec

simplement l’ingéniosité de l’humain dans toute sa splendeur. Si Dieu existait, il n’atteindrais jamais le niveau d’analyse de Vincent Prevost…

9 12 2009
Patricia

Adoreiiiiiiiiiii!!!!
Elas sao simplesmente maravilhosas suas fotos…
bjosssss

8 01 2010
26 01 2010
Vincent

Merci Lecleec, obligado Patricia!

Actuellement en Inde , bientot en Malaisie et toujours en quete de nouveaux portraits… 🙂

19 02 2010
19 04 2010
20 04 2010
Bengahora

« Les yeux parlent, les mots regardent, les regards pensent » dixit Octavio Paz.
Bravo pour ces splendides portraits emprunts d’humanité, d’authenticité, d’intensité, de sincérité et de malice simultanée… Ils nous parlent au coeur, de vies, d’ambiance, d’histoire en un regard. J’aime particulièrement le jeu de lumières très travaillé et les contrastes si bien mis en valeur… On ressent la pudeur comme le partage dans ces regards et, beaucoup de complicité aussi ! C’est toute la finesse de ces portraits. Au plaisir de faire le tour du monde au travers de tes clichés 😉 ! Et ce qui est saisissant c’est la jeunesse et la sagesse mêlées de ces regards, que que soit l’âge des hommes et femmes photographiés… Tout simplement bravo !!!

28 04 2010
31 05 2010
21 06 2010
27 09 2010
20 04 2011
30 05 2011

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :